Exemple de protocole opératoire

Mme B. H.  36 ans.

 

 

– Sous anesthésie générale,

– Laparotomie selon Pfannenstiel,

– A l’exploration : on retrouve :

– un gros utérus régulier, rose, boursoufflé, gros comme une grossesse de 3 mois 1/2,

– un ovaire droit porteur d’un kyste liquidien pur de 6 cm d’allure fonctionnelle,  une trompe normale,

– une annexe gauche sans particularités,

– le reste du pelvis est normal, absence d’adhérences,

– On procède à

. une kystectomie de l’ovaire droit (contenu du kyste jaune citrin) qui s’est rompu lors de la dissection, avec issu d’un liquide jaune citrin (kyste fonctionnel) ; sa paroi est lisse, fine et régulière ; suture de l’ovaire au Vicryl N° 2/0, par un double surjet invaginant,

. puis à une myomectomie selon la technique de Novak, par une incision postérieure verticale médiane ; l’énucléation du fibrome de 7 cm qui était intracavitaire, s’avère ± hémorragique,

. effraction large de la cavité utérine, qui était régulière et lisse,

. suture en 3 plans au Vicryl N° 0,

– hémostase assurée,

– toilette abdominale au sérum salé chaud,

– mise en place d’un drain de Redon dans le cul de sac de Douglas,

– fermeture de la paroi plan par plan,

– Surjet dermo-épidermique sur la peau.

 

– Fin d’intervention :

. Réveil sur table, TA = 12/07,

. Urines claires.

Noter cette page
Facebook
Twitter
Pinterest
Whatsapp
Fb messenger
Telegram
Copy link

Laisser un commentaire