Deux cents millions de femmes dans le monde prennent une contraception hormonale et en France, 40,6 % d’entre elles, soit 7 millions environ, prennent la pilule.

Plus de 90 % des femmes françaises l’ont au moins utilisée une fois dans leur vie. La durée moyenne d’utilisation est environ 10 à 11 ans (2009).

C’est un moyen de contraception qui utilise des hormones très proches de celles produites par les ovaires (œstrogènes et progestérone) et qui bloque l’ovulation au niveau des ovaires et/ou provoque des modifications au niveau des trompes, l’endomètre et la glaire cervicale empêchant la pénétration des spermatozoïdes à travers le col utérin et rendant la nidation de l’œuf fécondé dans l’endomètre impossible.

Nous voudrions exposer ici les différents types de contraceptions hormonales à la disposition du praticien et pour chaque type :

– leur mécanisme d’action ;

– leurs avantages et leurs inconvénients ;

– leurs indications et contre-indications ;

– leurs complications.

La contraception hormonale
■  La pilule (chaque jour)
■  Le patch (chaque semaine)
■  L’anneau vaginal (chaque mois)
■  L’injectable (tous les 3 mois)
■  L’implant (tous les 3 ans)
■  Le dispositif Intra Utérin (3 à 5 ans)
Noter cette page

Laisser un commentaire