En l’absence de retour de couches dans des délais normaux, il convient, avant d’entreprendre un traitement symptomatique, de rechercher l’origine de cette aménorrhée, qui peut être mécanique ou fonctionnelle.

 

PAS D’ALLAITEMENT : normalement, les règles reviennent en moyenne 2 à 3 mois après l’accouchement.

EN CAS D’ALLAITEMENT : pas de normes !

1. Si absence d’allaitement et absence de règles après trois mois :

– La première cause à rechercher est la survenue d’une nouvelle grossesse, surtout en cas d’absence de contraception ou de contraception mal prise, ce qui est fréquent dans le post-partum immédiat.

– Le retard simple est diagnostiqué devant :

un examen clinique normal,

une échographie pelvienne normale,

un dosage de ß-HCG négatif.

– Le test au progestatif sera positif si un saignement apparaît 2 à 3 jours après l’arrêt, signant la normalité de l’utérus. La femme pourra débuter une contraception dans la foulée.

2. Après arrêt de l’allaitement et absence de règles après trois mois :

Normalement, les règles surviennent 2 mois après l’accouchement (ou l’avortement) si la femme n’allaite pas.

Ce chiffre est à moduler en fonction de la régularité des cycles antérieurs.

Causes possibles : 

– Nouvelle grossesse : cause à laquelle on doit d’abord penser. Il faut faire le diagnostic par l’examen clinique, l’échographie pelvienne, LE DOSAGE DU β-HCG QU’IL FAUT SAVOIR REPETER.

– Retard simple.

– Dystrophie ovarienne chez une femme ayant déjà des antécédents de spanioménorrhée, voire d’aménorrhée : Cf chapitre spécial

– Synéchies traumatiques : Cf chapitre spécial

– Syndrome de Sheehan : Cf chapitre spécial

– Syndrome aménorrhée-galactorrhée du post-partum (anciennement appelé syndrome de Chiari-Frommel). Il est en rapport avec une hyperprolactinémie.

– Aménorrhées psychogènes des psychoses puerpérales.

Noter cette page

Laisser un commentaire