1. Contre-indications :

L’HSG est pratiquée après avoir éliminé ces cinq contre-indications :

– Grossesse en évolution : l’HSG doit être réalisée entre le 8ème et le 12ème jour du cycle ;

– Infection actuelle ou récente : endométrite, salpingite, voire cervicite (leucorrhée, glaire purulente) ; en cas de doute, un bilan infectieux est indispensable (NFSVSCRPexamen bactériologique de la glaire cervicale) ;

– Période hémorragique ;

– Prise récente de bismuth ; sinon, l’examen sera reporté de quelques jours, pour éviter la superposition d’images des anses grêles opacifiées ;

– Intolérance à l’iode (⇒ préparation corticoïde et antihistaminique).

2. Précautions :

Une prémédication n’est pas indispensable, mais un sédatif pourra être prescrit à une patiente anxieuse.

Un antispasmodique peut être proposé après l’examen. 

Pour pallier le risque infectieux inhérent à tout geste endo-utérin, faire suivre l’hystérosalpingographie de 7 jours d’antibiotiques type cyclines de 3ème génération (doxycycline, minocycline).

Laisser un commentaire