Le corps jaune (CJ) est un organe endocrinien atypique dont la durée de vie est pré-programmée et dont la fonction est partiellement influencée par certains facteurs externes.

1. Naissance du CJ :

Le CJ, se développant à partir du follicule qui a expulsé l’ovocyte, est formé de cellules granuleuses et de cellules thécales lutéinisées.

La paroi folliculaire s’affaisse et se plisse.

– la granulosa : jusqu’alors avasculaire, est pénétrée par des capillaires issus de la thèque interne. Ces cellules augmentent de volume et se chargent d’enclaves lipidiques pour devenir des cellules granuleuses lutéiniques sécrétrices de progestérone (40 mg/j).

Nb : la sécrétion de progestérone atteint son acmé aux 6ème-7ème jours de la phase lutéale avant de chuter progressivement jusqu’à la survenue des règles.                   

La diminution de la progestérone est suivie de l’augmentation des prostaglandines F2 et d’une augmentation du rapport Pg F2α sur Pg E2 ⇒ solubilisation des membranes cellulaires et libération d’enzymes lysosomiales ⇒ destruction du CJ.                                                                

– les cellules de la thèque interne : s’accumulent à la périphérie, entre les replis des cellules granuleuses lutéiniques et forment les cellules thécales lutéiniques sécrétant des estrogènes.

LE CJ NECESSITE UNE ACTIVITE GONADOTROPHIQUE BASALE AU COURS DE LA PHASE LUTEALE.

2. Devenir du CJ :

– Si l’ovule n’est pas fécondé : le CJ dégénère au bout d’une dizaine de jours, et la menstruation témoigne peu après de la cession de son activité, d’où le nom de CJ menstruel.

La fibrose le transforme en une masse hyaline : le corpus albicans.

– Si l’ovule est fécondé : le CJ persiste et s’hypertrophie : c’est le CJ gravidique, qui conserve son activité pendant les 12 premières semaines de grossesse (grâce à la sécrétion de gonadotrophines chorioniques), puis le relais hormonal.

Noter cette page

Laisser un commentaire