1. Quand demander à examiner le partenaire ?

– cervico-vaginite et/ou urétrite chez la patiente si suspicion d’une IST,

– suspicion de Chlamydiose,

– découverte d’une MST associée : condylomes ano-génitaux, herpès, ulcération,

– candidose vaginale récidivante : recherche d’une balanite, source de réensemencement,

– partenaire décrit comme symptomatique par la patiente.

2. Que rechercher ?

– A l’interrogatoire, en l’absence de la patiente :

. antécédents de MST,

. existence d’autres partenaires,

. modalités de protection lors des rapports sexuels,

. symptômes d’urétrite : brûlures mictionnelles, prurit du méat, prurit urétral, écoulement urétral matinal.

– A l’examen :

. recherche d’urétrite : écoulement urétral spontané ou provoqué par la pression de l’urètre entre 2 doigts,

. recherche d’herpès génital, de condylomes, d’ulcération…

Noter cette page
Facebook
Twitter
Pinterest
Whatsapp
Fb messenger
Telegram
Copy link

Laisser un commentaire