1. Définition – Généralités :

Les varices sont des veines dilatées et tortueuses qui apparaissent souvent sous la peau, généralement au niveau des jambes.

Elles résultent d’une altération du fonctionnement des valves veineuses, qui normalement aident à maintenir un flux sanguin unidirectionnel vers le cœur.

Lorsque ces valves ne fonctionnent pas correctement, le sang peut stagner dans les veines, provoquant leur dilatation et leur enroulement.

Les varices peuvent être de différentes tailles et formes, allant de minuscules veines bleues ou rouges (varicosités) à de grandes veines gonflées et saillantes sous la peau.

Les varices peuvent être accompagnées de symptômes tels que des douleurs, des démangeaisons, des crampes, une sensation de lourdeur ou de gonflement des jambes.

Les varices sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes et leur prévalence augmente avec l’âge.

Bien qu’elles ne soient généralement pas dangereuses pour la santé, elles peuvent être inesthétiques et causer de l’inconfort ou de la douleur.

Dans certains cas, des complications telles que des ulcères de la peau, des thromboses veineuses profondes ou des saignements peuvent survenir.

Nb : Les varices pendant la grossesse se résorbent d’elles-mêmes, généralement après l’accouchement.

2. Prévalence :

Les varices sont une affection courante, surtout chez les femmes. Les données de prévalence varient selon les populations et les études, mais en général, on estime que :

– Jusqu’à 50 % des femmes âgées de 18 à 60 ans présentent des signes de varices, tels que des veines visibles ou des symptômes associés.

– Chez les hommes, la prévalence est légèrement inférieure, allant jusqu’à 30 % chez les personnes âgées de 70 ans et plus.

– La prévalence des varices augmente avec l’âge et est plus fréquente chez les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie.

– Les varices sont plus courantes chez les personnes obèses, sédentaires, ou qui passent de longues périodes debout ou assises.

– Les femmes enceintes ont également un risque plus élevé de développer des varices, en particulier pendant le deuxième et le troisième trimestre.

Il est important de noter que bien que les varices soient courantes, toutes les personnes présentant des signes de varices ne nécessitent pas de traitement.

Le traitement des varices dépendra de la gravité des symptômes et de la présence de complications, ainsi que des préférences individuelles et des antécédents médicaux.

3. Facteurs favorisants :

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent favoriser l’apparition de varices, notamment :

– Age : les varices sont plus fréquentes chez les personnes âgées, car les veines ont tendance à perdre leur élasticité au fil du temps.

– Sexe : les femmes sont plus susceptibles de développer des varices que les hommes, en raison des changements hormonaux liés aux menstruations, à la grossesse et à la ménopause.

– Antécédents familiaux. 

– Orthostatisme professionnel (station debout prolongée).

– Obésité : l’excès de poids peut exercer une pression sur les veines, ce qui peut augmenter le risque de développer des varices.

– Grossesse : pendant la grossesse, l’augmentation de la pression sur les veines pelviennes peut provoquer des varices.

– Contraception orale.

– Sédentarité : un mode de vie sédentaire peut entraîner une mauvaise circulation sanguine, ce qui peut augmenter le risque de varices.

– Troubles endocriniens : certains troubles endocriniens peuvent être associés à un risque accru de développer des varices. Voici quelques exemples :

. Hypothyroïdie : elle peut affecter la circulation sanguine en ralentissant le métabolisme, cela peut augmenter le risque de varices.

. Hyperthyroïdie : elle peut également affecter la circulation sanguine en accélérant le métabolisme, cela peut également augmenter le risque de varices.

. SOPK : il s’agit d’une affection qui affecte les ovaires et peut entraîner des déséquilibres hormonaux, notamment une augmentation des niveaux d’œstrogènes, cela peut entraîner une dilatation des veines et augmenter le risque de varices.

. Syndrome de Cushing (production excessive de cortisol), cela peut affecter la circulation sanguine en augmentant la pression artérielle et en diminuant le tonus veineux, ce qui peut augmenter le risque de varices.

– Tabagisme : fumer peut réduire le débit sanguin, ce qui peut également augmenter le risque de varices.

Il est important de noter que la combinaison de plusieurs facteurs de risque peut augmenter considérablement les chances de développer des varices. Il est donc recommandé de maintenir un mode de vie sain et actif pour réduire les risques.

4. Physiopathologie :

1) Fonctionnement normal des veines :

Les veines font partie du système circulatoire de l’organisme et ont pour rôle de ramener le sang pauvre en oxygène et riche en dioxyde de carbone vers le cœur pour être réoxygéné. Les veines sont donc chargées de transporter le sang de retour vers le cœur après que le sang ait circulé dans le corps.

Les veines sont équipées de valves unidirectionnelles qui empêchent le sang de refluer en arrière. Ces valves s’ouvrent lorsque le sang circule dans la direction du cœur et se ferment lorsque le sang tente de refluer en arrière. Les muscles qui entourent les veines aident également à pousser le sang vers le cœur.

Le système veineux des jambes est particulièrement important car les veines doivent lutter contre la gravité pour faire circuler le sang vers le cœur. Les muscles des jambes jouent donc un rôle important dans la circulation sanguine en aidant les veines à pomper le sang vers le cœur.

Dans des conditions normales, les veines sont capables de maintenir un flux sanguin régulier vers le cœur grâce à ces valves et à l’interaction entre les veines et les muscles environnants. Cependant, lorsque ces mécanismes ne fonctionnent pas correctement ou sont perturbés, le sang peut stagner dans les veines, ce qui peut entraîner la formation de varices et d’autres problèmes veineux.

2) Causes de la dilatation veineuse :

La dilatation veineuse, ou la formation de varices, est souvent causée par une insuffisance veineuse, c’est-à-dire une altération de la fonction des veines qui rend difficile le retour du sang vers le cœur.

Cette insuffisance veineuse peut être due à plusieurs facteurs, notamment :

– Hérédité : les antécédents familiaux de varices sont un facteur de risque important.

– Age : les veines peuvent perdre de leur élasticité avec l’âge, ce qui peut contribuer à la formation de varices.

– Sexe : les femmes sont plus susceptibles de développer des varices que les hommes, en partie en raison des hormones féminines qui peuvent affaiblir les parois veineuses.

– Grossesse : la grossesse peut exercer une pression supplémentaire sur les veines, ce qui peut contribuer à la formation de varices.

– Obésité : l’excès de poids peut exercer une pression supplémentaire sur les veines et contribuer à leur dilatation.

– Mode de vie sédentaire : le manque d’activité physique peut entraîner une faiblesse des muscles des jambes, qui sont nécessaires pour aider à pomper le sang vers le cœur.

– Tabagisme : le tabagisme peut endommager les parois veineuses et contribuer à la formation de varices.

– Exposition à la chaleur : l’exposition prolongée à la chaleur peut dilater les veines et contribuer à la formation de varices.

Il est important de noter que les varices peuvent être causées par une combinaison de facteurs et que le traitement optimal dépendra des causes sous-jacentes spécifiques de chaque cas. 

3) Rôle des valves veineuses :

Les valves veineuses jouent un rôle crucial dans la circulation sanguine. En effet, ces valves unidirectionnelles permettent de maintenir un flux sanguin régulier et empêchent le sang de refluer en arrière.

Lorsque le sang circule dans les veines vers le cœur, les valves s’ouvrent et permettent au sang de passer. Ensuite, lorsque les muscles environnants se contractent, les valves se ferment pour empêcher le sang de refluer. Ce mécanisme de valve et de contraction musculaire aide à pousser le sang vers le cœur, même contre la force de la gravité, ce qui permet un retour efficace du sang veineux vers le cœur.

Les valves veineuses sont particulièrement importantes dans le système veineux des jambes, car les veines des jambes doivent lutter contre la gravité pour faire circuler le sang vers le cœur. Si ces valves sont endommagées ou dysfonctionnelles, le sang peut stagner dans les veines, ce qui peut entraîner la formation de varices et d’autres problèmes veineux.

Il est important de prendre soin de ses veines et de maintenir une bonne circulation sanguine pour prévenir les problèmes veineux. Cela peut inclure un mode de vie actif, une alimentation saine, le maintien d’un poids idéal et le port de vêtements de compression si recommandé par un professionnel de santé.

5. Symptomatologie :

Les symptômes des varices peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie et peuvent inclure :

– Veines dilatées et tortueuses, bleuâtres ou violacées, visibles sous la peau, généralement dans les jambes.

– Une sensation de lourdeur, de gonflement, de douleur, de brûlure ou de démangeaisons dans les jambes, qui peut être aggravée après avoir été debout ou assis pendant de longues périodes.

– Des chevilles enflées, surtout en fin de journée.

– Des démangeaisons, des picotements ou des crampes dans les jambes, surtout la nuit.

– Des changements de couleur ou de texture de la peau, comme une peau sèche et tendue ou une couleur plus foncée.

– Des ulcères de la peau près des chevilles, dans les cas les plus graves.

Il est important de noter que toutes les personnes présentant des varices ne présentent pas de symptômes.

Dans certains cas, les varices peuvent être inesthétiques et ne causer aucun inconfort physique.

6. Diagnostic :

1) Examen physique :

L’examen physique est une étape importante dans le diagnostic des varices et la détermination de leur gravité :
– On débute par l’inspection des jambes pour rechercher des signes de varices, comme des veines bleues ou violettes dilatées et tordues.

– Palpation des veines des jambes pour évaluer leur taille, leur fermeté et leur état général.

– Mesure de la pression veineuse à l’aide d’un doppler ; cette mesure peut aider à évaluer le fonctionnement des valves veineuses.

– Evaluation de la mobilité : demander à la patiente de se lever, de marcher et de s’asseoir pour évaluer la mobilité des jambes et la circulation sanguine.

– Autres tests : Dans certains cas, on demandera une échographie Doppler, pour évaluer le flux sanguin et le fonctionnement des valves veineuses.

Il est important de mener un examen physique complet et précis pour diagnostiquer les varices et élaborer un plan de traitement approprié pour chaque patiente.

2) Examens complémentaires :

Outre l’examen physique, des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour établir le diagnostic des varices et déterminer leur gravité. Les examens complémentaires les plus couramment utilisés pour le diagnostic des varices sont l’échographie Doppler et la phlébographie.

a) Echographie Doppler :

Elle permet de localiser les varices et d’évaluer leur gravité en mesurant la pression dans les veines.

b) Phlébographie :

Il s’agit d’un examen radiologique au cours duquel un colorant est injecté dans les veines. Les rayons X sont ensuite utilisés pour créer des images des veines et des valves, permettant de déterminer la présence et la gravité des varices.

c) Autres examens :

D’autres examens peuvent être utilisés pour diagnostiquer les varices, notamment l’IRM et la tomographie par émission de positrons (TEP). Ces examens sont généralement réservés aux cas les plus complexes ou pour éliminer d’autres conditions possibles.

3) Différents stades de la maladie :

Les varices sont classées en différents stades selon leur gravité.

Cette classification est importante pour déterminer la meilleure stratégie de traitement pour chaque patient.

Les différents stades de la maladie sont :

– Stade 1 : Il s’agit d’une dilatation veineuse légère, avec des veines bleues ou violettes légèrement dilatées et tordues qui sont souvent visibles sous la peau.

A ce stade, les varices sont principalement un problème esthétique.

– Stade 2 : Les veines sont plus dilatées et tordues, et peuvent provoquer des douleurs, des démangeaisons, des crampes ou des sensations de lourdeur dans les jambes.

A ce stade, les varices peuvent également être associées à des symptômes tels que des œdèmes des jambes, des pigments cutanés, des ulcères de jambe ou des varicosités (petites varices).

– Stade 3 : Les veines sont encore plus dilatées et tordues, et les symptômes sont plus prononcés.

Les douleurs, les démangeaisons, les crampes et la sensation de lourdeur sont plus intenses.

Les œdèmes des jambes sont plus importants, la peau peut être épaissie et de couleur brunâtre.

Les ulcères de jambe sont plus fréquents à ce stade.

– Stade 4 : Il s’agit du stade le plus avancé de la maladie, où les veines sont extrêmement dilatées et tordues, les symptômes sont très intenses et les complications fréquentes.

Les ulcères de jambe peuvent être très larges et profonds, la peau peut être très épaisse et très foncée, et les tissus sous-cutanés peuvent être atteints.

A ce stade, la qualité de vie du patient peut être très affectée.

La classification des varices en différents stades est importante pour aider à établir un plan de traitement approprié pour chaque patient.

Les traitements varient en fonction du stade de la maladie et peuvent inclure des mesures préventives, des traitements médicaux ou chirurgicaux, et des traitements esthétiques.

7. Complications des varices :

Les varices, en plus de causer des symptômes gênants tels que des douleurs, des gonflements et des démangeaisons, peuvent également entraîner des complications graves si elles ne sont pas traitées. Certaines des complications les plus courantes des varices sont :

1. Thrombose veineuse : Les varices peuvent favoriser la formation de caillots sanguins dans les veines.

Elle peut être très douloureuse et peut causer des rougeurs et un œdème de la jambe affectée.

Si le caillot se détache et se déplace dans les poumons, cela peut entraîner une embolie pulmonaire potentiellement mortelle.

2. Ulcères de jambe : les varices peuvent provoquer des ulcères de jambe, qui sont des plaies ouvertes qui se développent souvent autour des chevilles. Ces ulcères peuvent être douloureux et peuvent prendre des mois, voire des années, à guérir.

Les ulcères de jambe sont plus fréquents chez les personnes atteintes de varices avancées.

3. Hémorragie : Les varices peuvent parfois se rompre, entraînant une hémorragie, en particulier lorsqu’elles sont proches de la surface de la peau. Bien que cela soit rare, l’hémorragie peut être grave et nécessiter des soins médicaux urgents.

4. Hyperpigmentation : L’hyperpigmentation est une décoloration de la peau qui se produit lorsque le sang s’accumule dans les veines. Cette décoloration est souvent permanente et peut causer des problèmes esthétiques.

5. Dermatite de stase : il s’agit d’une inflammation de la peau qui se produit lorsque le sang stagne dans les veines. Elle peut causer des démangeaisons, une rougeur et un œdème de la peau qui devient sèche et squameuse,

6. Infection : Les varices peuvent augmenter le risque d’infections cutanées, en particulier lorsque la peau est sèche et fissurée.

7. Syndrome post-thrombotique : il s’agit d’une complication rare qui peut survenir après une thrombophlébite. Il est caractérisé par des douleurs, des gonflements et une sensation de lourdeur dans les jambes.

Ces complications peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie du patient et peuvent parfois être graves.

Il est donc important de traiter les varices dès que possible pour réduire le risque de complications et améliorer la santé et le bien-être des patientes.

8. Traitement des varices : Cf chapitre spécial

Noter cette page
Facebook
Twitter
Pinterest
Whatsapp
Fb messenger
Telegram
Copy link

Laisser un commentaire