1. Des 15 premiers jours :

1) Crevasses du mamelon :

Elles sont favorisées par le manque d’hygiène, ainsi que par certaines anomalies du mamelon (trop court, ombiliqué).

Elles sont révélées par une douleur localisée à un mamelon, parfois un saignement.

– Si négligées : fissures ou érosions radiées, douloureuses lors des tétées ++.

– Elles sont à l’origine de complications septiques ; leur traitement précoce évite l’aggravation (lymphangite). 

– Traitement : il est préventif ++ :

. désinfection du mamelon après chaque tétée, protection par une compresse stérile,

. tétée brève inférieure à 20 minutes,

. nettoyage et assèchement du mamelon, évitant la macération locale entre les tétées. 

– Traitement curatif :

. application de corps gras (lanoline),

. laisser reposer le sein pendant 24 h (voire jusqu’à cicatrisation) en faisant téter l’enfant sur l’autre sein,

. vider le sein atteint en cas d’engorgement (par massage manuel ; éviter le tire-lait).

2) Engorgement mammaire : 

a) Définition :

Il apparaît surtout les premiers jours et est dû à une sécrétion lactée normale associée à une excrétion insuffisante.

Il est à l’origine de complications septiques, si négligé ++.

b) Signes cliniques :

Les seins sont durs, tendus, très douloureux.

IL N’Y A PAS DE FIEVRE.

La femme se plaint de douleurs et tensions mammaires bilatérales.

Il n’y a pas de placard rouge sur le sein ; le lait projeté sur un coton ne laisse pas de trace : il ne contient pas de pus (signe de Budin -).

c) Traitement :

Désengorgement mammaire :

– massages mammaires associés à des douches chaudes,

– avec tire-lait manuel ou électrique.

Des topiques locaux (huile d’amande douce, lanoline) peuvent faciliter les massages.

Parfois il faut avoir recours à des “bouts de seins”.

L’administration d’ocytocine (Syntocinon ® 2 UI en IM, 2 fois par jour, 20 minutes avant la tétée du matin et du soir), est ponctuellement possible pour faciliter l’éjection du lait.

L’évolution est favorable ; l’engorgement est banal et régresse en 24 à 48 heures.

il faut rassurer la femme, et bien sûr, maintenir les tétées.

3) Lymphangite : Cf chapitre spécial

2. Complications septiques :

1) Galactophorite : Cf chapitre spécial

2) Abcès du sein : Cf chapitre spécial

  • Allaitement maternel
Noter cette page

Laisser un commentaire