L’insémination artificielle est une des techniques les plus courantes dans les centres de traitement de la stérilité. 

Il existe 2 techniques :

1. Insémination intra-cervicale : Cf chapitre spécial

Elle consiste à “déposer le sperme” non préparé dans le col de l’utérus au niveau de la glaire cervicale lorsque cela est impossible naturellement.

Elle est indiquée lorsque la glaire cervicale est insuffisante et parfois lorsqu’il existe des anomalies du sperme. Elle est également utilisée en cas de dons de sperme. 

2. Insémination artificielle intra-utérine (IIU) : Cf chapitre spécial 

Elle consiste à “injecter des spermatozoïdes” directement dans la cavité utérine, le jour de l’ovulation.

Ces spermatozoïdes ont été préalablement traités au laboratoire (capacitation). L’homme et la femme formant le couple doivent être vivants au moment de l’acte, mariés et consentant préalablement à l’insémination (l’identité des patients sera vérifiée). 

Ces deux techniques peuvent utiliser soit le sperme du conjoint (IAC) soit celui d’un donneur (IAD)…

On ne traitera ici que des cas d’insémination artificielle avec sperme du conjoint. 

Noter cette page

Laisser un commentaire