Les problèmes sont complexes, tant en ce qui concerne l’œil et ses annexes qu’en ce qui concerne sa fonction de fenêtre ouverte sur la vascularisation cérébrale.


Il y a 3 contre-indications oculaires aux estroprogestatifs :

– l’antécédent d’occlusion vasculaire rétinienne,

– les transformations du fond d’œil de la diabétique,

– l’œdème maculaire.


Avant de prescrire un estroprogestatif, il faut demander une consultation ophtalmologique dans 5 cas :

– diabète,

– myopie importante,

– glaucome,

– migraine ophtalmique,

– monophtalmie.


La consultation urgente s’impose chez une patiente sous EP lorsque survient l’un des signes suivants :

– diplopie,

– hémianopsie,

– altération du champ visuel,

– amaurose,

– baisse de l’acuité visuelle.

Noter cette page

Laisser un commentaire