1. Introduction :

La coloration au Bleu de méthylène n’est pas, à proprement parler, une coloration bactériologique mais elle est pourtant très utilisée en bactériologie.

A l’inverse du Gram ou du Ziehl, elle n’apporte aucune information sur la nature des bactéries.

La raison de cette utilisation est que c’est une coloration :

– très simple et rapide à effectuer,

– qu’elle colore toutes les bactéries à l’exception des mycobactéries,

– qu’elle respecte mieux la structure des cellules que le Gram.

On l’utilisera donc lorsqu’on veut seulement et rapidement :

– s’assurer qu’il y a bien des bactéries visibles dans le prélèvement,

– voir leurs formes,

– voir leurs groupements,

– voir leurs rapports avec les cellules (dans/sur des cellules)

– bien voir les cellules présentes.

2. Réalisation :

Le prélèvement ayant été déposé sur une lame puis fixé (chaleur et/ou alcool) :

– refroidir la lame,

– verser quelques gouttes de bleu de méthylène phéniqué,

– attendre 20 à 30 sec,

– rincer la lame,

– la sécher,

– l’examiner à l’immersion, au x 100.

3. Conservation :

La conservation du bleu de méthylène phéniqué est pratiquement infinie.

L’auteur en a utilisé qui avait plus de 5 ans avec d’excellents résultats.

Attention :

Ne demandez pas à cette coloration plus qu’elle ne peut donner !

L’auteur a été personnellement “piégé” par des cocci intra-polynucléaires dans une urétrite, évoquant tout à fait une gonococcie. Le Gram réalisé a montré que les coccis étaient Gram positifs et qu’on était donc en présence d’une urétrite staphylococcique (exceptionnelle) et non gonococcique !

Utilisation du bleu de méthylène pour examen entre lame et lamelle (état frais) :

Lorsque vous examinez des préparations entre lame et lamelle, si le contraste est médiocre, on peut :

– mettre quelques gouttes de bleu dans 1 ml de prélèvement,

– laisser en contact 5 à 10 mn,

– examiner une goutte de ce mélange.

Bactéries et cellules, très légèrement colorées en bleu, apparaissent plus nettement.

Noter cette page

Laisser un commentaire