Le traitement d’une urétrite masculine doit s’accompagner dans tous les cas d’une information sur les IST et l’infection par le VIH ainsi que des conseils de prévention.

Il convient, également, d’insister sur la nécessité d’examiner et de traiter les partenaires et reconvoquer le patient pour contrôler la guérison.

Enfin, une vaccination contre l’hépatite B doit être proposée si elle n’est déjà faite.

1. Infections gonococciques :

Le traitement de la gonococcie doit être efficace à plus de 95 %, administrable en une prise unique, si possible orale, être bien toléré et peu coûteux. Or, la sensibilité du gonocoque aux antibiotiques varie en permanence dans le temps et selon les lieux.

Le traitement doit donc être réactualisé régulièrement dans chaque pays.

10 à 20 % des gonocoques sont des Neisseria gonorrhœæ producteurs de pénicillinase (NGPP) et ont également acquis des résistances aux tétracyclines et à d’autres antibiotiques.

Les antibiotiques actuellement recommandés sont les suivants :

– Ceftriaxone : une injection unique IM de Rocéphine 500 mg ®, antibiotique de choix à la fois sur les NGPP et les gonocoques non sécréteurs de pénicillinase ; cet antibiotique est aussi actif en cas de gonococcie pharyngée, et la tolérance est excellente.

– Cefixime : une prise orale unique de 400 mg d’Oroken ® ; ce traitement est également très efficace et bien toléré mais incomplètement évalué sur les gonococcies pharyngées ; il a une biodisponibilité moindre.

– Ciprofloxacine : une prise orale unique de 500 mg de Ciflox ®.

La ciprofloxacine ne doit être prescrite qu’après antibiogramme, en raison de l’augmentation des résistances du gonocoque qui peuvent toucher 30 à 40 % des gonocoques en cause.

Un traitement anti-chlamydien doit lui être systématiquement adjoint du fait de la fréquence de l’association gonocoque-chlamydia (30 %).

TRAITEMENT DES URETRITES GONOCOCCIQUES

Ceftriaxone (Rocéphine ®) :  500 mg IM, dose unique +++.

En cas de refus ou de voie parentérale impossible :

          Cefixime (Oroken ®) : 400 mg per os, dose unique, 

ou     Ciprofloxacine (Ciflox ®) : 500 mg per os, dose unique (après antibiog.)

Ce traitement doit être associé systématiquement à un traitement anti-chlamydien.

2. Urétrites à Chlamydia trachomatis :

Les schémas thérapeutiques conseillés sont les suivants :

– Tétracyclines : 100 mg 2 fois/j de doxycycline pendant 7 jours. Il n’y a pas de bénéfice à administrer un traitement plus long. Aucune résistance de Chlamydia trachomatis à ces antibiotiques n’a été décrite même si certaines souches ont une sensibilité un peu diminuée. En revanche, des échecs cliniques peuvent être constatés, explicables en grande partie par une mauvaise observance thérapeutique ou des recontaminations.

La minocycline peut également être utilisée à la dose de 200 mg/j. Le facteur limitant en est son coût.

– Azithromycine : une prise orale unique de 1 g de Zithromax ®. Ce nouveau macrolide azalide à demi vie très longue, à forte diffusion tissulaire, est aussi efficace que 7 jours de doxycycline. La tolérance est excellente et le coût élevé.

– Les anciens macrolides, érythromycine en particulier, n’ont pas d’intérêt chez l’homme sauf en cas d’impossibilité d’administrer des traitements plus actifs.

– Ofloxacine : 300 mg × 2/j d’Oflocet ® pendant 7 jours. L’activité de l’ofloxacine est moindre que celle des tétracyclines. 

TRAITEMENT DES URETRITES A CHLAMYDIA TRACHOMATIS

           Doxycycline : 100 mg 2 fois/j pendant 7 jours,

ou      Minocycline (Mynocine 100 mg ®) : 200 mg/j pendant 7 jours, 

ou      Azithromycine (Zithromax ®) : 1 g per os, dose unique,

ou      Erythromycine : 1 g × 2/j pendant 7 jours, 

ou      Ofloxacine (Oflocet ®) : 300 mg × 2/j pendant 7 jours.

3. Urétrites à Trichomonas vaginalis :

Le traitement est simple : 2 g de nitro-imidazolés en une prise (métronidazole : Flagyl ® ; nimorazole : Naxogyn ® ; tinidazole : Fasigyne ®). Les résistances à ces traitements sont exceptionnelles.

4. Urétrites à Ureaplasma urealyticum :

Le traitement de référence reste les tétracyclines (doxycycline ou minocycline). Il existe cependant environ 10 % de résistances à cette classe de médicaments. L’érythromycine, l’azithromycine, l’ofloxacine peuvent être utilisées en seconde intention.

  • Principaux antibiotiques (utilisés dans les infections génitales)
  • Urétrite (masculine)
Noter cette page

Laisser un commentaire