C’est une tumeur bénigne d’origine endométriosique située dans le myomètre, probablement développée à partir d’une métaplasie du tissu mullérien. Cette forme est très rare, touche aussi bien les jeunes femmes que les moins jeunes.

Les signes d’appel en sont une dysménorrhée intense avec intumescence utérine exquisément douloureuse lors des règles.

L’échographie montre une tumeur arrondie ou polycyclique sise dans le myomètre, assez bien limitée en dehors, légèrement festonnée en dedans, parfois cloisonnée.          

Son contenu est hypoéchogène avec des fins échos voire un trait de sédimentation.

Cette tumeur doit être différenciée du fibrome simple et surtout en dégénérescence kystique par la clinique (le fibrome est indolore) et le doppler (le fibrome a un pédicule vasculaire).

Son diagnostic est beaucoup plus difficile lorsqu’il est réellement associé à des fibromes multiples de taille variable et c’est alors l’examen anatomopathologique de la pièce qui le découvre.

Noter cette page

Laisser un commentaire