Dans la plupart des cas, la dissémination du cancer du sein peut être stoppée s’il est détecté de façon précoce, c’est-à-dire lorsque la tumeur est encore petite, d’une taille inférieure à 2,5 cm de diamètre et/ou lorsque le cancer ne s’est pas étendu aux ganglions lymphatiques situés autour du sein.

Lorsqu’une tumeur atteint 1 ou 2 centimètres de diamètre, elle contient déjà 1 à 2 milliards de cellules cancéreuses et a pu apparaître 4 à 8 ans auparavant.

Etape 1 :

Pour commencer l’auto-examen des seins, placez-vous devant votre miroir et regardez vos deux seins pour vérifier si des changements peuvent être perçus à l’examen visuel. Comparez les deux seins.

De nombreuses femmes ont un sein plus volumineux que l’autre.

Une brutale augmentation de volume, qui peut être vue ou sentie à la palpation, peut être le signe de la présence d’un kyste qui s’est formé puis rempli de liquide, ou d’une grosseur solide qui peut avoir augmenté de volume et être ainsi devenue repérable. Vous devez dans ce cas consulter votre médecin.

Si le sein est devenu plus petit sur un côté, on doit également s’en inquiéter.

Observez la peau de vos seins. Pouvez-vous voir des bosses ou des fossettes ? Les seins et les mamelons présentent-ils des contours normaux ? Si le contour du sein, auparavant arrondi, devient concave à un endroit quelconque, créant ainsi une fossette, la dépression peut indiquer la présence d’une tumeur. 

Si le mamelon change d’orientation, c’est-à-dire s’il rentre au lieu d’être proéminent, cela peut aussi être le signe de la présence d’une tumeur enfouie dans les tissus.

Avez-vous remarqué une rougeur de la peau ou l’apparition de taches ?  

Etape 2 :

Restez debout devant votre miroir, levez les bras et joignez les mains derrière la tête. Resserrez les bras et pressez les mains l’une contre l’autre sans pencher la tête en avant, en gardant les coudes en ligne droite. Ce mouvement permet aux muscles du thorax de se contracter et de faire légèrement saillir les seins, ce qui vous permettra de les examiner dans une position un peu différente.

De nouveau, vérifiez le contour des seins. Remarquez-vous une modification quelconque de leur forme ? Examinez la peau. Voyez-vous une fossette ? Remarquez-vous une modification d’orientation des mamelons ?

Etape 3 :

Mettez les mains sur les hanches et penchez-vous vers le miroir tout en étirant les épaules et les coudes vers l’avant. 

Cette position permet de contracter les muscles pectoraux. Observez vos seins dans cette position. De nouveau, examinez leur contour, le mamelon et la peau.

Il est important de se familiariser avec cet examen des seins devant un miroir. Il vous permettra de repérer toute modification dès son apparition.

Etape 4 :

Levez le bras gauche et, en utilisant trois ou quatre doigts de la main droite, examinez soigneusement le sein gauche. 

Utilisez la pulpe de vos doigts plutôt que le bout des doigts car la pulpe est plus sensible. Gardez les doigts en position aplatie.

Commencez par le mamelon et déplacez vos doigts vers l’extérieur, en cercles de diamètre croissant, ou commencez au niveau du cercle le plus externe et progressez peu à peu en direction du mamelon.

Assurez-vous que vous palpez le sein en entier et examinez également les aisselles et la région entourant le sein.

Examinez le tissu pour rechercher une boule, une grosseur dure ou un épaississement.

La plupart des grosseurs repérées dans un sein sont bénignes, mais des grosseurs apparaissant brutalement et plus particulièrement celles qui ont une consistance dure, qui sont fixes et qui présentent des bords irréguliers, peuvent indiquer la présence d’une tumeur.

Vérifiez qu’il n’y a pas d’écoulement anormal ou sanguinolent provenant du mamelon. Si vous observez un tel écoulement, consultez votre médecin.

Etape 5 :

Allongez-vous et répétez l’étape antérieure (quatrième étape).

Pour examiner votre sein gauche, allongez-vous sur le dos et placez un oreiller ou une serviette repliée sous votre épaule gauche. Cela fera se déplacer votre sein vers le centre du thorax, ce qui facilitera l’examen.

Levez le bras gauche au-dessus de votre tête et placez la main gauche sous votre tête. Cette position aplatit le sein et rend son examen plus facile.

Palpez le sein avec la main opposée, de la même façon symétrique que vous l’avez fait dans la position debout.

Avec la main droite, les doigts à plat et en utilisant la pulpe des doigts, pressez doucement par petits mouvements circulaires comme autour d’un cadran de montre imaginaire.

Assurez-vous que vous palpez le sein dans sa totalité et de façon cohérente.

Il est également important d’examiner les aisselles et les zones entourant le sein. Toute grosseur inhabituelle ou nouvellement apparue doit être signalée à votre médecin.

Répétez la même procédure pour le sein droit.

Comparez ce que vous sentez dans un sein par rapport à ce que vous avez remarqué pour l’autre sein.

Si vous remarquez quoi que ce soit d’inhabituel concernant vos seins, il est préférable de consulter un médecin. 

Noter cette page

Laisser un commentaire