Il est intéressant de pouvoir faire le diagnostic de béance cervico-isthmique chez des femmes à risque : antécédents de curetage avec dilatation cervicale, avortements tardifs, accouchements prématurés…

La correction d’une telle anomalie se fait par un cerclage pratiqué vers 12-14 SA. A ce terme, il est cliniquement impossible d’en faire le diagnostic.

 

L’échographie a comme avantage de mettre en évidence le col et le canal cervical lui-même. 

 

L’intérêt de l’échographie du col utérin est reconnu surtout au cours de la grossessequand elle est réalisée entre 14 et 24 SA, où l’on peut voir apparaître progressivement les signes évocateurs de l’incompétence cervico-isthmique :

– raccourcissement progressif de la longueur du col utérin (1),

– ouverture puis élargissement de l’orifice interne du col (2),

– protrusion (hernie) de la poche des eaux dans le canal cervical.

————————————-

(1) Certains auteurs définissent échographiquement l’incompétence cervico-isthmique par :

une longueur cervicale ≤ 25 mm entre 14 et 24 SA (dans ces conditions, le risque d’accouchement prématuré est multiplié par six).

(2) Il y a béance si l’orifice interne mesure plus de 7 mm de diamètre (la mesure étant effectuée à ± 1 mm).

Cette mesure ne semble pas avoir la même fiabilité au-delà du premier trimestre.

RAPPELS :

* Entre 12 et 34 SA :

La longueur moyenne du col est de 40 mm pour une grossesse normale. 

  • Col utérin et échographie
Noter cette page

Laisser un commentaire