Dès 11 SA on observe deux traits parallèles échogènes en coupe longitudinale et deux tirets en coupe transversale cernant le canal rachidien.

Ce n’est que vers 15-16 SA que l’on voit en coupe transversale un anneau formé par deux demi-arcs de cercle limitant le canal médullaire. Cet arc est recouvert par le plan cutané sous la forme d’un trait finement échogène. Ce n’est qu’à partir de ce moment que son étude fine permet la recherche d’une éventuelle malformation. Cette étude doit se faire d’abord dans un axe sagittal médian strict, puis dans un plan transversal en prenant soin de suivre l’incurvation naturelle du rachis pour garder une stricte perpendicularité. On vérifie la présence du sacrum. L’examen doit être, à ce niveau, encore plus minutieux car toujours difficile.

Laisser un commentaire