1. Tube digestif :

Il est constitué de structures tubulaires en continuité les unes avec les autres, de l’œsophage à l’anus.

• Œsophage : seule sa partie inférieure est intra-abdominale : elle présente un aspect échogène tubulé et feuilleté, identique à celui de la partie intrathoracique.

• L’estomac, situé dans l’hypochondre gauche, a une forme arrondie ou ovalaire à ce terme.

Sa paroi a un aspect en double contour feuilleté, caractéristique du tube digestif.

Sur une coupe transversale, il ne dépasse pas la ligne médiane. Ses mouvements péristaltiques sont visibles, lui donnant un aspect variable avec les contractions.

• Le duodénum dans sa première partie fait suite à l’estomac : il est visualisable sous forme d’une bandelette échogène, en prolongement de l’estomac, au sein de laquelle une zone anéchogène peut-être visualisée.

• L’intestin grêle présente, à ce terme, un aspect tubulé échogène : sa partie supérieure (le jéjunum) est situé dans l’hypochondre gauche, sous l’estomac ; sa partie inférieure (l’iléon), est médian dans la partie basse de la cavité abdominale, au-dessus de la vessie.

• Le côlon n’est pas visible avant 22 SA. Il peut atteindre un diamètre important (14 mm) en fin de grossesse. Il est surtout bien vu dans sa portion colique transverse, situé en avant dans le plan de mesure du diamètre abdominal transverse ainsi qu’au niveau du sigmoïde qui forme une boucle au-dessus de la vessie.

• Le rectum est visible dans les 3 plans de coupe habituels (il est reconnu placé en arrière de la vessie) : son aspect est tubulé à contenu finement échogène, la paroi quant à elle est nettement échogène.

• Le canal anal se présente comme une formation tubulaire échogène, avec une fine lumière anéchogène.

• L’anus sera visualisé sur coupe axiale basse de la région pelvienne ; l’aspect est celui d’une “cocarde” constituée par le sphincter avec en son centre la muqueuse anale festonnée échogène.

2. Autres organes abdominaux :

• Le foie a un aspect échographique finement échogène, homogène ; il occupe l’hypocondre droit. Son échostructure homogène permet habituellement d’en déterminer les limites.

Il est traversé par le système veineux porte qui reçoit à gauche la veine ombilicale et donne naissance au canal d’Arantius.

Les coupes para-sagittale droite et axiale, seront les plus appropriées à sa visualisation.

Sur la coupe axiale, on pourra mettre en évidence une formation en forme de “X” correspondant à la circulation portale.

Il sera possible de mesurer la flèche hépatique dans un plan para-sagittal droit, en dehors de la vésicule biliaire.

Il faut mentionner que le lobe gauche du foie s’étend jusqu’à la paroi abdominale latérale sous l’estomac.

La vésicule biliaire sous-hépatique droite est bien visible lorsqu’elle est en réplétion ; elle est piriforme et se place à droite de la veine ombilicale avec laquelle elle ne doit pas être confondue.

Sa forme peut présenter des aspects très polymorphes.

• Le pancréas, rétropéritonéal, a une forme de croissant aplati et finement échogène. Il est situé en arrière de l’estomac ; sa tête plus volumineuse se situe en avant du rachis. Le pédicule splénique situé à son bord supérieur représente un excellent moyen pour son repérage.

• La rate, placée en arrière de l’estomac, a une forme de croissant finement échogène plaquée contre la partie inférieure de la cavité thoracique.

3. Vascularisation :

Nous nous limiterons ici à la vascularisation artérielle des organes abdominaux, la vascularisation veineuse et ombilico-portale sera abordée dans d’autres chapitres.

Deux vaisseaux doivent être particulièrement bien connus des échographistes :

• le tronc cœliaque, qui naît de la face antérieure de l’aorte abdominale immédiatement après que celle-ci a franchi le diaphragme ; il donne naissance après un court trajet à l’artère splénique, à l’artère hépatique commune et à l’artère gastrique (qui ne peut être visualisée en échographie) ; une coupe axiale est optimale pour visualiser ces vaisseaux ;

• l’artère mésentérique supérieure naît, elle aussi, de la face antérieure de l’aorte sous le départ du tronc cœliaque. Son trajet est oblique en bas, en avant et légèrement vers la gauche au sein du mésentère.

Il paraît enfin utile de rappeler la mesure du périmètre abdominal qui doit être effectuée selon des critères de qualité précis.

L’excellente connaissance de cette anatomie échographique normale représente le préalable essentiel au dépistage et au diagnostic des anomalies de l’appareil digestif fœtal.

Noter cette page

Laisser un commentaire