La galactographie peut permettre de voir des papillomes intragalactophoriques ou des cancers débutants.

En fait, dans le problème de l’écoulement unicanalaire, c’est surtout la mammographie qui est utile pour repérer les images suspectes, puisque l’exerèse du galactophore responsable de l’écoulement est de toute façon nécessaire.

Laisser un commentaire