Le scanner ou examen tomodensitométrique (TDM) n’est pas très utilisé en gynécologie étant donné les excellentes images fournies par l’échographie et maintenant l’IRM.

On peut cependant le prescrire en cancérologie gynécologique pour le bilan et le suivi d’une tumeur maligne de l’ovaire afin de rechercher des ganglions lombo-aortiques et l’extension abdominale et thoracique d’une tumeur pelvienne.

Fichier à télécharger (66 Ko)

Notice explicative pour la tomodensitométrie (TDM), à délivrer aux patients